Le Brevet d'invention de Jean Le Bris, du 9 mars 1857.

La barque ailée vue de dessus (coll. INPI, Paris)

 

Le texte du brevet est très court. Notez qu'il est signé "J. Le Bris".

 

Contrairement à ce qui a été parfois écrit, ce brevet n'a jamais été retrouvé ... puisqu'il n'a en vérité jamais été perdu. Il a été utilisé pour la première fois en 1880 par Dieuaide, puis l'historien et journaliste de l'aviation Georges Houard l'a reproduit en 1943 dans sa revue Propos d'aviation, et à nouveau dans le livre d'Yves Peslin consacré à Le Bris en 1944 dont il était l'éditeur.

La "barque ailée" de Le Bris telle qu'elle figurrait déjà dans le tableau de Dieuaide de 1880.

 

Il a été repris plusieurs fois depuis dans des ouvrages consacrés au pionnier (1968, 1986) mais toujours en noir et blanc. En mai 1957, il a même été édité sous forme de cartes postales par le Pardon de Montfort l'Amaury.

L'INPI de Paris, qui conserve l'original du brevet, en a tiré pour la première fois un fac-simile couleurs en 1998.

En outre ce document confirme bien que Le Bris se faisait appeler Jean et non pas Jean-Marie, comme écrit par La Landelle dans son roman Les Grandes amours et plusieurs fois repris depuis.

 

Article précédentAccueil Article suivant